Lettre à Piers

Très cher Piers Faccini,


Tout d’abord, merci infiniment de vous être installé en France depuis tant d’années parce que ça va m’éviter d’écrire la lettre en anglais (là, c’était plutôt mal barré !).

J’ai eu envie de vous écrire depuis ce matin… depuis que j’ai mis le nez dehors…

Nous nous sommes beaucoup croisés tout 2009. Forcément.
Vous vous étiez fait bien rare ces dernières années et l’attente, bien qu’elle ait porté ces fruits, fut bien longue. Il fallait bien que je me rattrape !
Il y a eu « la Maroquinerie » en mai, « Jazz à la Défense » et « Solidays » en juin, les « FNAC Indétendances » en juillet… et finalement « La Cigale » juste hier, en décembre.

J’ai vu vos prestations évoluer au fil des saisons, je vous ai vu vous réapproprier vos chansons au fil des concerts (comme si elles ne vous appartenaient pas ?), je vous ai vu être de plus en plus à l’aise avec nous, votre public fidèle (n’est-ce pas Lalou ?), je vous ai vu vous rapprocher de nous plus facilement, je vous ai écouté nous livrer vos histoires de vie silencieusement, je vous ai vu faire de l’humour dernièrement, je vous ai vu nous faire confiance presque naturellement…

Encore Merci infiniment pour ce magnifique concert parisien d’hier. Merci de nous avoir offert Krystle Warren en première partie (la cerise sur le gâteau !). Merci de l’avoir fait revenir pour un duo tout en douceur et à fleur de peau.
Merci pour les morceaux inédits, pour les reprises que vous faites vôtres, dont celle de Skip James (même si je sais qu’elle était prévue sur « la liste », ça m’a fait plaisir de m’auto-convaincre juste 5 secondes que vous aviez lu ma requête bloguée sur votre page quelques jours avant…).
Merci pour les loops parce que ça me rappelle Joseph Arthur…
Merci pour le « chamanique » Uncover my eyes (j’en ai encore la chair de poule).
Merci de réinterpréter chacune de vos chansons tant et si bien qu’on les redécouvre à chaque fois.

Je vous suis parce qu’il y a beaucoup d’exigence dans ce que vous faites, parce qu’il y a beaucoup de sincérité, de justesse et de pudeur. parce qu’il y a beaucoup de talent.

Enfin Merci pour nous avouer votre pseudo-malédiction concernant A storm is gonna come.
« Je vous assure, j’ai chanté plusieurs fois cette chanson cette année et deux fois on a dû annuler les concerts parce que l’orage, la pluie… Enfin, là on risque rien… peut être qu’il va neiger en sortant »

Vous aviez juste une nuit d’avance…

A très bientôt

Sylvie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :